Victor Schoelcher

 

victor schoelcher : www.shenoc.com

Victor Schoelcher

Victor Schoelcher est né en 1804, il est le fils d'un alsacien négociant en porcelaine parisienne. Son intérêt pour les thèses anti-esclavagistes se manifeste dès le collège.

Lors de  ses multiples voyages avec son père aux Antilles, en Afrique et aux Proche Orient, il découvre les horreurs de l'esclavage qui le conforte dans son idée d'abolition.

En 1830, de retour des Caraïbes, il publie quelques essais sur l'abolition de l'esclavage. Les années suivantes, il milite pour l'émancipation des esclaves et l'indemnisation de leurs maîtres.

En 1848, François Arago alors ministre de la marine et des colonies, le nomme sous-secrétaire d'État aux Colonies. Le 27 avril de la même année, il fait adopter le décret d'abolition de l'esclavage sur toutes les terres françaises.

victor schoelcher : www.shenoc.com

Il sera député de la Martinique puis de la Guadeloupe, mais sera forcé à l'exil  le 2 décembre 1851 par le coup d'État de napoléon Bonaparte. Il participera à la Commune en 1870 et sera à nouveau nommé député de la Martinique un an après. Il devient en 1875, sénateur à vie.

En 1874, il publie "Le deux décembre - Le massacre dans Paris". Il décède à Houilles le 25 décembre 1893 et ses cendres sont transférées en 1949 au Panthéon.

Si effectivement Schoelcher a passé toute sa vie à défendre la cause noire et toutes formes d'injustices (peine de mort, droit des femmes, etc.), il n'en reste pas moins que nous devons l'abolition de l'esclavage aux premiers concernés c'est-à-dire les esclaves ( révolte d'esclaves éclate en Martinique le 22 mai 1848, qui oblige le gouverneur Lalyre à abolir l'esclavage dans l'île, révoltes survenues en Guadeloupe, en 1793, en 1802 où des officiers noirs et mulâtres, Ignace, Massoteau, et Louis Delgrés, retournèrent leurs fusils contre une armée à la solde du système négrier, etc.)  Particulièrement aux "nèg marron".

esclavage : www.shenoc.com

Quelques-unes de ses citations:

" Les noirs ne sont pas stupides parce qu'ils sont noirs mais parcequ'ils sont nos esclaves (...) l'Egypte doit tout aux Ethiopiens (...) ils ont fondé Thèbes (...) partout, ils s'occupèrent d'astronomie avec ardeur. Ils élevèrent de nombreux monuments, réformèrent les caractères hiéroglyphiques et inventèrent les caractères syllabiques (...) c'était le peuple le plus cultivé de l'univers. C'est eux qui fondèrent les premières écoles de sciences"

« Disons-nous et disons à nos enfants que tant qu'il restera un esclave sur la surface de la Terre, l'asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière. »

« Les assassinats légaux n'empêchent pas le flot de la liberté de se soulever à de longs intervalles et d'entraîner toujours dans son impitoyable courant quelques-uns de ceux qui sont assez fous pour vouloir faire digue. »

Shenoc le 21/04/2006

 

   [Accueil][Peuples Noirs][Actualité][culture][litterature][Contact]

©2006 Shenoc. Tous droits réservés.