L'esclavage, la complicité des victimes...

 

Dès lors que nous analysons le rôle joué par les traites pendant l'agression de leurs pays ou continents ,  les avis changent en fonction de leurs appartenances à un groupe ou à un autre.

Prenons le cas des traites " collabos" pendant la Seconde Guerre mondiale, les chercheurs Européens lorsqu'ils évoquent le comportement de ces victimes, arrivent toujours à expliquer l'horreur, la perversité du nazisme, et les conséquences désastreuses exercées sur ces dernières. En revanche tout change quand il s'agit de l'Afrique: leur lecture des faits, la responsabilité des victimes est confirmée, adhérée avec bonheur, pour comparer il suffit d'ouvrir les manuels parlant de la traite des Noirs: " Il  s'agit de comprendre que dans toute société, riche ou pauvre, développé ou non, si elle est confontée  à un état permanent d'intrigue, guerres intentses ou d'interventions extérieures, on verra émerger ceux qui résisteront jusqu'au sacrifice suprême, et aussi toutes sortes de traites, de complices et de lâches qui s'épanouissent dans ces situations troubles. Dans ces cas, la responsabilité devrait revenir à ceux qui initialement, auraient été à l'origine des agressions auraient déclenché les guerres ou semé les troubles. Mais s'agissant de la traite des Noirs, la force du préjugé a fait que les résistants et les souffrances des Africains soient masquées par l'image des Africains qui chassaient d'autres Africains et les livraient aux commerçants européens. "il est révélateur de voir que la question de la trahison patriotique qui  concerne l'ensemble de l'humanité, ne devient problématique et culpabilisante que pour les Africains de l'époque négrière. Cela cache quelque chose ! les Européens ont massivement capturé et vendu pendant des siècles leurs congénères aux Arabes pour tirer profit du trafic d'esclaves de l'époque. Les Français se sont massivement vendus aux Allemands durant la Seconde Guerre mondiale. Ils ont même vendu des juifs par milliers avec la complicité des hautes instances de l'État...dans le cas français, on met en avant le résistant jean Moulin et dans les cas Africains, on devient amnésique. Certains Indiens ont servi d'éclaireurs dans les troupes américaines durant la conquête de l'ouest..,les Chinois attachés au gouvernement à l'époque coloniale étaient pro-anglo-saxons, mais on vient faire un procès aux seuls africain en disant  qu'ils ont vendu leurs frères. La notion même de frères n'a pris son  sens réel, qu'après la colonisation qui a broyé l'ensemble des peuples africains dans le même moule. Avant il s'agissait de peuples unis ou non par des alliances , féodés ou non. Les Historiens occidentaux abordent l'histoire précoloniale en proclamant à tout va que les rois africains, se livrant à des guerres intestines injustifiées, se sont finalement retrouvés avec un stock immense d'esclaves qu'il fallait à tout prix écouler. C'est de l'incompétence et de la malhonnêteté intellectuelle à l'état pur".jp OMOTUNDE*

Ces chercheurs affirment :  " les Noirs d'Afrique pratiquaient la vente d'esclaves"," ils furent responsables de leurs malheurs"," loin de nous l'intention de chercher des excuses aux Européens," mais il faut le reconnaitre que les Africains furent en partie responsables de leurs malheurs...", toutes ces affirmations proviennent d'universitaires connus loin d'être soupçonnés de toutes formes de racisme, et des hommes et des femmes pas toujours historiens, remplis de préjugés quand il s'agit d'évoquer le passé du Peuple noir. Pour conclure: " la traite atlantique se d'éveloppa dans le cadre de l'expansion des relations commerciales entre Européens et Africains de l'Ouest, et surtout à partir de système d'esclavage et de trafic existant en Afrique depuis longtemps".

- Doit-on oublier de signaler que ce système ( commerce d'esclaves) affecté à l'Afrique était déja en fonctionnement chez les Européens depuis l'Antiquité jusqu'au Moyen Âge,  et qui occasionna par  la suite l'exportation massive de captifs blancs slaves vers les empires musulmans.

Pendant  l'antiquité la majeure partie des esclaves romains, Mésopotamiens, et  Grecques,  étaient surtout des Européens ou Orientaux. En 1750 av notre ère à l'époque du Roi Hammourabi de Babylone le Code d'Hamourabi définit les esclaves comme étant des Babyloniens des cités rivales. Cicéron ( né le 3 janvier 106 av notre ère, mourut assassiné le 7 décembre 43 av notre ère) auteur latin et homme d'État romain définissait les juifs et les Syriens comme étant des "Nations nées pour l'esclave".

Le recensement établit par Démétrios né à Phalère en Attique au IIIe siècle (3e) notre ère, démontre la présence de  400 000 esclaves en majorité européenne non (athéniens) dans l'Attique ( région qui entoure Athènes).

-    En 862  les Varègues d'origine danoise et surtout suédoise étaient très actifs dans le commerce des esclaves slaves ( Hommes,Femmes, Enfants) avec les commerçants juifs, arabes et perses.

-    Au Moyen Âge en Europe, la traite des esclaves était très présente pas seulement au VIIIe (8e) et IXe siècle (9e). Les Germains ou peuples germaniques sont des Ethnies indo-européennes, ils maintiendront cet héritage d'esclavagistes des Romains. Entre l'Antiquité et le moyen âge la dynastie des rois Mérovingiens qui occupaient des vastes territoires dans certains pays en Europe (France, Belgique,Allemagne, et la Suisse), et leurs successeurs les Carolingiens dynastie de rois francs qui gouvernent  l'Europe occidentale du VIIIe (8e) au Xème siècle (10e), seront aussi esclavagistes.

-    Les Vénitiens dans la région de Venise commerçaient avec les Arabes en les vendant des hommes,femmes,enfants, Slaves, et Grecs. Ils conquirent la Crète en 1204 et installèrent des colonies ,des comptoirs pendant plus de quatre siècles et traquèrent les hommes,femmes, enfants, Albanais,Grecs...

-    Les Espagnols sous la domination musulmane pratiquaient le commerce d'esclaves achetés en Gaule pour être ensuite revendus sur leur territoire. Ils seront à l'origine de la création de la compagnie catalane qui fournit des esclaves capturés lors des razzias en Grèce. 

- Doit on oublier de signaler que les complices Africains dont ils font allusion se situent, pendant la période du 18, 19e siècle," la plupart des études et les manuels d'histoire concernant la traite des Noirs, ce sont toujours focalisés sur les 18e et 19e siècles, c'est à dire, une époque ou la traite des Noirs était devenue la principale activité économique en Afrique Noire. Ce choix qui ne doit rien au hasard, permettait aux historiens occidentaux de mettre en évidence la participation active, dans le commerce négrier, de la plupart des potentats et roitelets africains. Cette approche historique a toujours fait l'économie d'une analyse des moyens, militaires et autres, déployés par les négriers européens aux 16e et 17e siècles afin d'abattre les rois africains et les élites qui résistaient, et mettre à leur place des chefs dociles ou corrompus. Ainsi, cette image d'une Afrique qui vendait, elle-même, ses propres enfants, a toujours reposé sur la méconnaissance des moyens particulièrement brutaux mis en place par les Européens pour démolir des empires qui  étaient prospères, exterminer toute résistance aux envahisseurs et installer au pouvoir des féodalités dont la seule raison d'être était devenue le commerce d'esclave... Traite des Blancs Traites des Noirs de Rosa Amelia Plumelle-Uribe".

 

Tippu Tipp*

* Photo de Tippu Tipp commerçant d'esclaves, appartenant à la classe dominante de Zanzibar, descendant d'enfants métis nés de père Oman (Arabe) et d'une mère Zanj esclave noire, et qui seront élevés comme des Arabes.

 

- Doit-on oublier de signaler  la mort de l'autorité des chefs africains devant une supériorité militaire ( Attaques incessantes avec des armes à feu les royaumes, villages...) des envahisseurs. Des canons, pierre à feu, fusils, barre de fer, poudre à canon, etc.., faisaient partie de l'arsenal des nombreux châteaux forts européens construits sur tout le littoral Africain, et aujourd'hui quand on voit le rapport de force entre les deux parties, certains osent encore parler de commerce.

- Doit on oublier de signaler les efforts considérables de la résistance des royaumes Africains aux négriers européens entre le 15e et 17e siècle, et pourtant au 18e siècle, malgré le fait que les relations étaient totalement dépravées, les générations successives qui ont grandi et vieilli avec le commerce des êtres humains, il y a eu des rois Africains très opposés au trafic." En 1787 un roi de l'extrême ouest du Sénégal promulgua une loi  selon laquelle aucun convoi d'esclaves ne devait traverser son territoire, à ce moment, plusieurs bateaux français étaient à l'ancre dans le fleuve (Sénégal) attendant des esclaves. Par suite de cet édit du roi la route fût coupée aux traitants noirs, et les esclaves emmenés ailleurs.Les Français, ne pouvant dès lors compléter leur cargaison firent des représentations aux rois.Cependant, il les accueillit très peu favorablement, car il renvoya les présents qui lui avaient été envoyés par la compagnie (française) du Sénégal, ce don't fus témoin, déclarant en même temps que toutes les richesses de cette compagnie ne le détourneraient pas de son dessein.Dans ces conditions, les Français furent recourir à leurs vieux amis les Maures. Ces derniers avaient montré auparavant tant d'empressement en de telles occasions, ne furent pas moins prompts et actifs en l'occurrence. Ils se portèrent chez eux les calamités de la guerre". On retrouve ce type de procédé  de la part des Européens pendant la période coloniale ( Indépendance de l'Afrique) et l'époque du néocolonialisme:

"Le roi Alfonso 1er (Nzinga Mbemba) roi du Kongo: " chaque jour, les marchands enlèvent nos sujets, enfants de ce pays, fils de nos nobles et vassaux, des gens de notre parenté (...) pour éviter cet abus, nous n'avons besoin en ce royaume que de prêtres et de quelques personnes pour enseigner dans les écoles (...) c'est notre volonté que ce royaume ne soit un lieu ni de traite ni de transit d'esclaves"

"Le roi Tezifon d'Allada" vous allez construire une maison dans laquelle vous mettrez d'abord deux petites pièces de canon, l'année suivante vous en monterez quatre, et en peu de temps votre factorerie va se métamorphoser en un fort qui va faire de vous le maître de mes états et vous rendre capables de m'imposer des lois".

"Almany, roi des musulmans et tous les principaux des son pays...nous vous prévenons que tous ceux qui viendront chez nous faire la traite seront tués et massacrés si vous ne nous renvoyez pas nos enfants... nous ne voulons point absolument que vous achetiez des musulmans ni de près ni de loin"

L'histoire de l'esclavage diffusé par les occidentaux à travers les livres et les médias, vous l'aurez compris démontre une responsabilité totale des Africains à cette période, mais ne nous laissons pas influencer par ces chercheurs parce qu'ils possèdent des titres professionnels, ces derniers sont souvent précédés d'une éducation basée sur des idées préconçues, au détriment de la vérité. Les autres raisons des attaques incessantes du continent Africain par ces Européens pendant IV siècle étaient le pillage des mines d'or, qui occupait  le deuxième marché après la traite des humains. Voila pourquoi notre histoire la vraie, doit être la source de notre enseignement afin de ne plus tomber dans les pièges autrefois tendus à nos ancêtres.

Vie,Santé,Force...

Shenoc le 10/11/2010

 

 
[Accueil][Peuples Noirs][Actualité][culture][litterature][contact]

  Les documents publiés sur ce site sont protégés. Leur utilisation sans l'accord des auteurs est interdite

©2010 Shenoc. Tous droits réservés.